Lezard créations

Accueil  Erreur 404  News  Livre d'or  Forum Annuaire Fonds création Cliparts E-cartes Gifs animés Wallpapers
Paroles de chansons - Chansons A bicyclette

A BICYCLETTE




Tout le monde connaît cette chanson écrite par René Laquier, composée par Etinne Lorin en enregistrée le 22 mai 1947 est interpétée à l'origine par Yves Montand.
Bourvil en chanté une version tout à fait étonnante, voilà le texte de cette chanson, il manque la voix inimitable de Bourvil mais on peut imaginer...



Je m'en allais chercher des oies
Du côté de Fouilly les oies,
A bicyclette.
Soudain, qui vois-je devant moi ?
Un'belle fille au frais minois
A bicyclette.
En arrivant à sa hauteur,
J'y fais un sourire enchanteur,
A bicyclette.
Ell'rit aussi,
On parle alors
Et ell' me dit dans nos transports,
A bicyclette :
- Est-c'que vous êt's coureur ?
- Non j'ne suis pas coureur.
- Ah! c'que vous êt's menteur !
- Moi, je suis balayeur.
- Avez-vous fait le tour ?
- Tour de France.
Non mais j'ai fait des tours,
Des détours des contours
Et même d'autres tours...
- Des tours de quoi ?, qu'm'dit.
- Des tours d'vélo pardi!
- Vous êtes un blagueur.
Ah! c'que vous êt's coureur !

(parlé)
Vous parlez d'un raisonnement.
Pfé!

Dans les champs chantaient les grillons.
Le soleil dardait ses rayons
De bicyclette.
Ell'voulait que je chante un brin,
Mais à cela j'ai mis un frein
De bicyclette.
Près d'un tournant y avait un bois
Où l'on se dirigea, ma foi,
A bicyclette.
Mais comme ell'roulait près de moi
Voilà qu'em'fait presqu'à mi-voix
A bicyclette.
- Ah! c'que vous êt's coureur !
- Moi... j'ne suis pas coureur.
- Ah! c'que vous êt's menteur !
- Moi je suis balayeur
- Vous m'avez fait'la cour
- Je la fais chaque jour.
- La cour à qui ? qu'em'dit.
- La cour d'la ferm' pardi !
- Vous êtes un blagueur.
Ah! C'que vous êt's coureur !

(parlé)
Vous parlez d'un raisonnement
Y fallait pas qu'elle soit
intelligente pour toujours dire ça
Enfin !

Dans l'bois, j'y disais "Voyez donc,
Sans boussole nous nous guidons"
De bicyclette.
Mais ell'répétait, pleine d'ardeur,
Que j'étais un coureur coureur
A bicyclette.
Je l'étais pas, ça c'est couru,
Mais alors, je le suis devenu
A bicyclette.
Et comme je courais vers le but
Voilà qu'em'fait comm'au début,
A bicyclette.

- Ah ! c'que vous êt's coureur !
- Moi... J'ne suis pas coureur.
_ Ah ! c'que vous êt's menteur !
- Moi je suis balayeur.
- J'y redis en courant,
Car j'continuais d'courir
Vers l'but à conquérir
(vous êtes au courant)
Moi à forc'de courir,
Parcourir, discourir,
L'vélo s'est dégonglé
Et j'suis pas arrivé.

(parlé)
Moralité : rien ne sert de courir.
Il faut partir à point...
Comme l'a si bien dit La F...
La F... la tortue.


Date de création : 16/11/2006 @ 14:03
Dernière modification : 11/11/2011 @ 22:04
Catégorie :
Page lue 5531 fois

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

up Haut up

Sous un contrat Creative Commons. Site optimisé pour une résolution d'affichage en 1024 X 768 et+
Déclaré à la CNIL sous le n°1071344 - ETOILE-B.com - ETOILEB.com © 2013 - Hébergeur : NUXIT

Site propulsé par GuppY - © 2004-2013 - Licence Libre CeCILL
Document généré en 0.16 seconde